En concert le 7 Juin au Bataclan : ce n’est pas plein…(Résas FNAC)

Ce n’est pas avec « The Boy With No Name » que Travis va attirer de nouveaux fans (…) Le groupe écossais de Glasgow reste dans la même continuité avec ce 5e album (…) « The Boy With No Name » n’est pas conçu pour froisser les oreilles. Bien au contraire, il s’applique à les dorloter, les caresser, leur susurrer des mots doux avec la complicité de la très belle voix de Francis Healy (…)
Travis a toujours été un concentré d’émotions. Une formation étonnante de simplicité, d’accessibilité mélodique et d’efficacité en apparence….car sa force est de donner l’impression de faire d’une chanson pop parfaite un jeu d’enfant ! Attention, c’est tout un art !
Selon les dires de Chris Martin, Travis a permis la naissance de groupes tels que Coldplay et bien d’autres…
J’adore cette phrase qui dit que passé à côté d’une carrière ascensionnelle à la Coldplay, Travis est un peu le Raymond Poulidor de la scène britpop : jamais premier mais toujours respecté ! C’est à vous de ne pas suivre l’autoroute Coldplay mais de prendre la petite route romantique parallèle nommée Travis. (MaLaDJuSTeD, 30 ans, Brussels)

Car il y a de la nostalgie dans cet album, glissée ça et là comme par inadvertance. C’est comme une faiblesse révélée dans l’intimité des mélodies, la simplicité des textes et la coulée douce des rythmes choisis dans ‘Closer’, 1er single.
(Caro sur SensationRock.com)

D’autres chroniques bien écrites, avec coeur, tact & sensibilité : Krinein / MusicActu.com ( Victime d’un accident suite à un mauvais plongeon dans une piscine française, le batteur Neil Primrose a quelque peu ralenti les activités de Travis en 2002) / MusiqueRadio.com / etc

Tiens les Inrocks viennent d’en publier la chronique, chronique positive et sympathique ds l’ensemble même si elle manque de passion/investissement personnel. Coolbeans vous en avait déjà parlé, en diffusant le clip Closer, mais j’en remets une couche, histoire de faire tomber les préjugés, car la 1/2 des chansons ce nouvel album ‘The Boy With No Name’ sont franchement lumineuses, nostalgiques, douces, rêveuses, pleines d’espoir, etc : l’album de la sérénité en qq sorte (dûe à la récente paternité du chanteur? 🙂 ). Il y’a un problème avec ce groupe, aimé pour de mauvaises raisons après l’incroyable succès du Single Sing de la pub TV RTL, leur + mauvaise chanson peut-être/ et détesté par les critiques ‘au bon goût’ pour les mêmes mauvaises raisons (le succès et gna gna gna…). Ils sont connus, mais en même temps ils sont pas si connus que ça. Je m’explique : Travis est suffisamment connu pour se retrouver dans les Bacs de tous les supermarchés Auchan, mais en même temps, vous les retrouverez toujours bradés dans les mêmes supermarchés Auchan en période de Soldes, un peu comme Keren Ann (c’est bien simple, je crois que je n’ai pas acheté un seul album de Travis ou Keren Ann au prix normal, et j’les ai tous…). Connus du grand public donc mais pas suffisamment, le cul entre-deux chaises, une situation pas si enviable que ça (ne vaut-il pas mieux être un Eddy Merckx du peloton indé comme Sufjan Stevens qu’un Poulidor des Majors ?). Je n’crois pas que le dernier album ’12 Memories’ se soit si bien vendu que ça, j’en sais rien en fait, pas réussi à trouver leurs ventes de 2003; et le nouveau single Closer sorti maintenant il y’a un mois, ben désolé, mais je l’ai pas entendu dans le Hit Rock Ouï FM ce mois-ci et slmt 1000 visionnages sur DailyMotion en un mois (Keren Ann y est, mais bon elle tourne constamment dans les eaux troubles de la 12ème-14è place, il lui manque toujours un petit qq chose pour exploser réellement) : si vous appelez ça un Tube, n’hésitez pas à me contredire. En tout cas c’est injuste, car cet album est un véritable retour en grâce, qui rattrape largement les 2 précédents albums un peu mous et lisses…Travis, ça me rend heureux, souriant face à la vie, amoureux, et mine de rien, ce clip est incroyablement subversif : il suffit d’un rien pour changer un quotidien morne et triste, à nous de rendre la vie + belle, comme dans ce supermarché qui prend des allures de fête sur une valse triste…et puis ça me fait tellement plaisir de retrouver Ben Stiller en Directeur de Supermarché à cheval sur la surveillance de ses employé(e)s désabusé(e)s, c’est l’un de mes acteurs préférés…

01 – 3 Times And You Lose

02 – Selfish Jean

03 – Closer : tourné à Los Angeles avec un invité de choix, Ben Stiller, inconditionnel de longue date de Travis (info MusiqueRadio.com)

I’ve had enough
Of this parade
I’m thinking of
The words to say
We open up
Unfinished parts
Broken up
It’s so mellow

And when I see you then i know it will be next to me
And when I need you then I know you will be there with me
I’ll never leave you

Just need to get closer, closer
Lean on me now
Closer, closer
Lean on me now

Keep waking up
Without you here
Another day
Another year
I seek the truth
We set apart
Thinking of
A second chance

05 – Battleships (UNOFFICIAL)

07 – My Eyes

08 – One Night (UNOFFICIAL)