Frida_HYVONEN-Christmas_in_New-York.jpgBen non, j’y suis pas allé, pas l’courage de sortir, j’ai donné suffisamment ces derniers temps. D’ailleurs ce soir, y’avait aussi David Fenech aux Mains d’Oeuvres, et Brigitte Fontaine à la Flèche d’Or. Mais Paris me paraît tellement si loin parfois qd on habite en Banlieue, surtout en Hiver…alors pour me réchauffer le coeur et me consoler de n’avoir pas vu Jen et Frida, ben voici des photos de New-York à Noël, ça a l’air bien beau, bcp + beau qu’à Paris (vous en connaissez vous des sapins et des patinoires aussi belles que ça à Paris? si! j’en ai vus à Strasbourg…). Lisez les paroles de cette chanson de Frida Hyvonen et vous comprendrez pourquoi je mets ces images (dont je n’ai pas demandé les droits bien entendu : un d’ces jours, je vais m’en prendre plein la gueule…). Et hop! une nouvelle chanson de Noël à rajouter dans le panier de chansons spéciales Noël…
Joyeuses Fêtes à tous (un peu en avance mais bon…) et j’espère que le concert était bien Jen.

Frida_HYVONEN-Christmas_in_New-York2.jpgPS : Frida Hyvonen a vécu à New-York je crois, ce qui explique ces souvenirs. Manifestement ça s’confirme : son grand Amour est resté à New-York. Vous savez qui c’est? Any idea about her lover in New-York? (mais de quoi j’me mêle? cela ne nous regarde pas!)

Frida_HYVONEN-Christmas_in_New-York3.jpgToday the first snow went to see the ground / Aujourd’hui la 1ère neige est tombée
The white and innocent to watch and learn / La 1ère neige blanche et innocente pour regarder et apprendre
In silent houses quiet christmas trees / dans les maisons silencieuses, des arbres de Noël
stand sadly wrapped in electricity / se tiennent tristement emmaillotés de guirlandes électriques
Na na na na na na
The smell of winter makes me sick for love / L’odeur de l’Hiver me rend malade pour l’amour
It brings back memories from another world / cela me rappelle des souvenirs d’un autre monde
Streets full of strangers stories unheard / des rues pleines d’étrangers, des histoires cachées
six hours back across the ocean / Six heures en arrière au-delà de l’Océan Atlantique (6 heures = le temps d’un aller Paris-NY je crois)
Calling me pretty names, New York / Tu m’appelles de jolis noms, New York
Flattering me way too much, New York / Tu me flattes bcp trop
Romance is in the air, New York / La Romance est dans l’Air
I wanna be a part of you, New York / je serai une partie de toi, New York
Frida_HYVONEN-Christmas_in_New-York4.jpgFor this kind of hunger there is no word / Il n’y a aucun mot pour décrire cette espèce d’envie
This kind of rage / Cette espèce de rage
that doesn’t know how to make itself heard / qui ne sait pas comment se faire entendre
A universe expanding out of hand / Un univers qui explose incontrôlable
drawn towards its hollow black surroundings / dirigé vers son environnement noir et faux ?
Sing me your final call, New York / Chante-moi ton dernier appel New York
No need to tease me more, New York / Tu n’as pas besoin de me taquiner plus, New York
My heart ain’t where I’m at, New York / Mon coeur n’est pas là où il devrait être, New York
I wanna be a part of you New York / il y’aura toujours une part de toi en moi New York

Peres_Noels_qui_prennent_le_Metro_et_pas_le_Traineau.jpgEt pour finir, une photo qui prouve que les Pères Noëls n’ont jamais pris le traîneau, mais le Métro : on nous aurait donc mentis sur toute la ligne…