Fastoche ! (en +, vous avez le nom du groupe qui s’affiche, le titre de la chanson et si vous êtes malins, vous pouvez même cliquer sur la vidéo pour aller sur la page YouTube correspondante, mais ce s’rait pas du jeu) : pour les passionnés du Blog de Jeux de L’Otite

Milky : Just the way you are (Full Version : ça plante à 51″ chez moi) Italy Dance Group / Sample Go-Betweens : Streets of your Town
Ouh là! Putain le père bien en point et mal rasé, il a pas l’air content que sa fille taquine les mecs : ben fallait pas engendrer une fille aussi belle mon vieux…Papa Miaa! Viva Italia! Viva les Italiennes!

When I heard it on the radio a couple years ago, I literally shouted ‘ That’s from Streets of your Town! ‘ J’ai eu la même réaction
I used to dance it this song all the time when it was out. I remember when it was Number 1 on Top Of The Pops. Great Summer Dance Song

Allez, un petit Sample à deviner (Nom du Groupe samplé + Titre de la chanson), histoire de faire une dernière fois le plein d’été par ces froides nuits d’automne qui sévissent depuis mercredi, et puis la chanteuse Sabrina Elahl, italienne probablement, est loin d’être dégueu…J’avais complètement oublié cette chanson, et ça m’a fait super plaisir de la retrouver sur YouTube : elle passait souvent sur Hit-Channel je crois il y’a 2-3 ans (Normal ! c’est un tube disco italien, et Hit-Channel est une chaîne italienne sur le Satellite), et elle été n°1 à Top of the Pops en Angleterre, je m’souviens pas si ça a marché en France, je crois pas : on a eu des Summer Hits bien pires que ça…

agassi.jpgThe Go-Betweens : Streets of your town, album-référence 16 Lovers Lane (1988) : émouvant de les voir si jeunes, Grant en beau gosse séducteur bien dans ses baskets à la plage (je m’demande si c’est pas lui en fait qui tirait toute la couverture du succès à lui, difficile de garder l’équilibre dans un duo, Robert en a peut-être souffert, sans parler des filles Amanda Brown et Lindy Morrison reléguées aux oubliettes avant d’être lourdées malproprement lors du Split en 1989), Robert en grande bringue timide + en retrait. C’est comme quand on revoit la coupe d’André Agassi à la fin des ’80, tellement ridicule (en même temps tellement marrant : à l’époque, on n’avait pas peur du ridicule, il y’avait encore une certaine innocence directement sortie des ’70-Danièle Gilbert, le monde a tellement changé depuis…)

The Go-Betweens : Streets of your town Version Alternative, clip + sympa, bcp moins marqué Années 80-Flashy-tapes à l’oeil, qui restitue parfaitement l’ambiance du groupe, l’amitié forte qui semblait régner au sein du groupe aisément perceptible ici, l’environnement urbain/ the Streets of their town dans lequel ils baignaient (Brisbane? Les usines qui ferment : They shut it down, they closed it down), le côté intello-artiste Dandy de Robert le poète (dans la rue avec un livre dans les mains / dans l’interview-radio de Triple J, on apprend également que Grant était très ouvert culturellement (cinéma, livres, disques, etc)), etc.