medium_sophie-guadeloupe-nouvelle_star.pngHier soir, je regardais la Nouvelle Star, et une chanson en fonds sonore m’a interpellé : on y voyait Sophie, superbe blonde antillaise (c’est antinomique me direz-vous), qui s’avançait vers une salle du jury avec un déhanché à faire sortir tous les zombies de leur tombe.
https://www.youtube.com/watch?v=2PHYcfUSmOk
Et sur ce fabuleux déhanché, donc, on entendait une musique à la fois vieille mais hyper moderne, parfaite pour un défilé de mode, qui faisait des « AAAH ! » avec des rythmes en sortes de claquements de doigts. Je me disais : je la connais cette chanson…les Left Banke? non quand même pas…les Left Banke sur M6. Et puis je m’en suis rappelé : les Zombies! Time of the season. Quelle chanson! J’avais oublié à quel point ce groupe était énorme, et du coup, ça me rappelle qu’il faut ABSOLUMENT que j’achète ce fameux album [Odessey & Oracle], considéré par Télérama comme parmi les 50 disques essentiels. Je n’ai qu’une compilation Decca de la période 1964-67 et tout y est magnifique : Imagine the swan (quel refrain en choeur : so imagine the swaâân), I love you (tin tin tin…I love you), Tell her no (no no no), The kind of girl, et j’en passe. Ces chansons sont dignes des Beatles, des Beach Boys et des Kinks réunis, un grand groupe trop méconnu je vous dis. La plupart d’entre elles ont été écrites en 64-65, à la même époque que l’album [A Hard Day’s Night] des Beatles dont les chansons pop un peu naïves et romantiques sonnent exactement pareil. L’album [Odessey & Oracle] est sorti quand à lui en 67, la même année que [Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band], et ce qui medium_the_zombies-odessey_and_oracle.2.gifest frappant, c’est que les Zombies en étaient restés exactement au même point mucical, comme s’ils étaient restés bloqués en 64, peaufinant leurs chansons jusqu’au sublime, alors que les Beatles ou les Kinks évoluaient vers des voies bcp + expérimentales et ambitieuses. Les Zombies n’ont pas su évoluer, ils restaient contingentés dans la case « gentil groupe pour midinettes », comme ces photos trop lisses des 1ers Beach Boys ou Beatles, aux visages d’étudiants angéliques et bien peignés à la Weezer/Happy Days : c’est peut-être ce carcan de groupe trop gentil qui a créé le malentendu. + personne n’a prêté attention à eux et le groupe s’est dissous dans un relatif anonymat je crois : puis il y’a eu le magnifique album solo [One Year] de Colin Blunstone, ex Zombies, sorti en 71 et réédité chez Sony Music en 2002 (l’une des meilleurs ventes de Gibert je crois : il était pas cher, 9€, comme quoi quand l’industrie du disque fait des efforts, les ventes sont toujours là), qui a de nouveau braqué les projecteurs sur ce groupe maudit. Merci aux réalisateurs de la Nouvelle Star pour ce choix musical (et pour tous les autres choix aussi : Coldplay (trop beau le Yellow avec les familles), Air-Virgin Suicides, James Blunt, Aimee Mann une nouvelle fois, etc)

PS : la chanson Time of the Season avait déjà été reprise sur un des 1ers épisodes de [Friends] je crois.

The Zombies : Time of the season : sur ce site par exemple

Colin Blunstone : Smokey day & Let me closer to you.

http://zom.thefondfarewells.com/index.html the Zombies fan page

http://www.c-jamaispareil.com/article.php3?id_article=24

Les Zombies sur la Blogothèque

http://pafpaf.org/Odessey-Oracle.html chronique Odessey & Oracle

http://www.marmalade-skies.co.uk/zombies.htm

etc